Une Arlésienne au Musée d’Orsay

by Benoit Grenier on 15 mars 2011

Je me suis régalée au Musée d’Orsay aujourd’hui!  Autant de beauté dans un seul lieu, c’est absolument renversant.   Comment est-il possible de transporter l’émotion des modèles, par le génie des peintres? J’ai  ressenti de la joie et de l’émerveillement devant ses œuvres d’art intemporelles.

« J’ai enfin une Arlésienne », écrit Van Gogh après avoir achevé ce portrait de Marie Ginoux, dont le mari tenait le café où Van Gogh prenait tous les jours ses repas.

Saviez-vous que Van Gogh à mit seulement une heure pour réaliser cette huile sur toile en 1888?  Le modèle, Marie Ginoux était une grande amie de Van Gogh, avant que celui-ci mît fin à ses jours à trente-sept ans.

Vincent Van Gogh : dans la lumière du Midi, Paul Cézanne est ses natures mortes, Pierre-Auguste Renoir : ami impressionniste de Claude Monet, Edgar Degas : peintre classique et moderne. Autant de splendeur dans une seule journée… C’est très émouvant.

Pour me remettre de mes émotions, un Côtes-Du-Rhône « Saint-Vincent » vin blanc élégant aux arômes de fleurs blanches et de fruits accompagne à merveille mon festin à la grecque, composé de fromage Feta, dolmades, feuilleté aux épinards, Tsatsikis et olives aux fines herbes.  Petit dessert bien simple : Macarons Pierre Hermé; vanilles et éclat de caramel et au suivant : Menthe fraîche, clôturée par un café Grand Moka d’Éthiopie!

Je souhaite avoir réussi à vous faire rêver en vous entrainant quelques instants, dans cette douceur de vivre.

Je vous invite à profiter de chaque instant qui vous est donné de vivre.

Comme disent si bien les Anglais : « Life is short and then you die! »

{ 0 comments… add one now }

Previous post:

Next post: