LA JEUNESSE AU PROFIT DE LA SAGESSE

by admin on 11 novembre 2010

C’est avec plaisir que je vous présente aujourd’hui l’histoire de Marie-Claude Viau, jeune femme d’affaires dynamique.

J’entends déjà plusieurs baby-boomers dire: « Encore cette jeunesse qui veut tout nous voler! » Pourtant, l’inverse est tout aussi vrai; alors, pourquoi ne pas conjuguer nos efforts pour atteindre un but commun et profiter d’un avantage concurrentiel: l’équilibre entre la jeunesse et la sagesse.

Après avoir réussi mes études universitaires à HEC Montréal il y a trois ans, j’ai pris la décision de m’investir dans l’entreprise familiale. Dès le début de notre collaboration, mon père et moi avons choisi d’unir nos forces, soit: l’expérience, le flair et la sagesse à la nouveauté, la créativité et la technologie.

Le commerce du détail au Québec a connu d’innombrables transformations depuis les dernières années, par exemple: la mondialisation, l’arrivée massive des multinationales, l’évolution des habitudes de consommation. De plus, l’introduction d’internet a eu l’effet d’une bombe, puisqu’elle a métamorphosé complètement les modèles d’affaires traditionnels.  Encadrements Ste-Anne, notre entreprise de dix boutiques de décoration murale et d’encadrements sur mesure, acquise par mon père il y a vingt et un ans, n’a pu échapper aux effets de cette nouvelle réalité. En raison de l’évolution des marchés et de la concurrence, nous avons relevé de nombreux défis et nous sommes prêts à poursuivre notre réussite.

Pragmatique, mon père a reconnu qu’il ne pouvait affronter ces changements seul comme il l’avait fait depuis l’acquisition de l’entreprise. Je comprends aujourd’hui à quel point il peut être difficile pour un baby-boomer qui a toujours été l’acteur principal d’une entreprise d’accepter de partager son rôle. Avec l’orgueil un peu touché, mais aussi avec beaucoup de fierté, il a décidé de me faire une place à ses côtés dans cette organisation qu’il dirige si bien depuis le début. C’est maintenant à moi, à vingt-cinq ans, de prendre ma place au sein de l’entreprise familiale et d’y insuffler un style novateur et moderne.

Il peut être très long pour deux partenaires d’affaire à apprendre à communiquer, à se compléter et surtout à se faire confiance. Ma relation avec mon père étant fusionnel, et ce, depuis mon jeune âge, nous donne une longueur d’avance. Par contre, j’ai dû parfois contredire cet homme qui est dans le monde des affaires depuis l’âge de huit ans et le sortir de sa zone de confort, car au-delà de l’expérience, il y a l’évolution. Plus rapidement les baby-boomers accepteront ces changements de société et y prendront part activement en s’entourant de la nouvelle génération, plus vite leur entreprise en tirera profit.

Depuis mon arrivée chez Encadrements Ste-Anne, les choses commencent à prendre une tournure étonnante. De nouveaux produits arrivent en magasin comme par exemple l’impression sur toile. Un produit haut de gamme qui grâce aux nouvelles technologies d’impression se voit aussi économique.  L’impression sur toile a révolutionné la simple photo papier en mariant souvenirs à la décoration tendance. De plus, de grands changements et projets verront le jour en 2011 chez Encadrements Ste-Anne. Cette cure de rajeunissement est possible grâce à mes idées audacieuses et ma meilleure compréhension des nouveaux modèles d’affaires. Avec la vision globale, le sang-froid, le savoir et la confiance de mon père, il est maintenant possible pour moi de peindre la version contemporaine d’Encadrements Ste-Anne.

{ 0 comments… add one now }

Previous post:

Next post: